Les Terres sauvages

Les terres sauvages :
la jungle des monstres

Les Terres sauvages

Dans la grande jungle de Gadora, des individus se regroupent et forment des clans pour rendre hommage à la terre et aux esprits de la nature. Par leur promiscuité avec la nature, ils sont autant dépréciés qu’admirés. “Homme-Bête”, “Fils de l’eau”, “Louve”, sont des surnoms que les autres civilisations leur gratifient, car c’est de leur environnement qu’ils puisent leurs connaissances et il n’est pas rare de les voir obtenir des dons considérés comme mystiques pour les communautés plus citadines.

Trois tribus majeures sont présentes dans les Terres sauvages : le clan des écailles, le clan des harfangs et le clan des jaguars. S’ils connaissent le langage que déblatèrent les citadins, entre eux ils semblent souvent se comprendre d’un regard, vivant au même rythme que leurs compagnons. La relation harmonieuse – presque complémentaire – qu’ils entretiennent avec la nature les dote d’une fine intuition leur permettant de survivre aux pièges du territoire de Gadora.

Alors que les sauvageons étaient considérés comme des bêtes, des êtres à part de la jungle, depuis l’arrivée massive de rescapés sur leurs terres, leurs coutumes et leurs traditions sont bien plus tolérées et comprises par les civils. Alors que la jungle de Gadora était auparavant perçue comme un lieu de danger à maîtriser, maintenant on la dit Terre d’exil et de paix.

Jouer un personnage des Terres sauvages

  • Comportements : Les sauvageons sont nés loin de la civilisation et n’ont jamais appris les us et coutumes des citadins. Mais cela ne les gêne en rien. Fier de leurs valeurs, ils les défendent ardemment sans pour autant essayer de convertir autrui. La nature est leur alliée et ils la respectent. Proche des bêtes, ils adoptent des postures et des comportements similaires pour manifester leurs émotions.
  • Classes conseillées : Druide- Rôdeur – Barbare – Alchimiste – Prêtre
  • Classe lié à la faction : Druide
  • Races jouables : Humains ou Elfes
  • Religion : L’Esprit (qui n’est pas un dieu)
  • Thèmes : Aztéque / Indien / Elfique
  • Couleurs  : Pas de couleur dominante, mais ils portent souvent des éléments naturels
  • Symboles :  En fonction de votre clan : serpent, plume, peau de bête

La jungle de Gadora

Une jungle gigantesque qu’aucun royaume n’a réussi à dompter. Dans cette jungle vivent de nombreuses créatures mystiques tel que des fées, des elfes mais il y a aussi une grande quantité de monstres tel que des orques, des hommes lézard, des ogres, des lycanthropes et des gobelins.

Une grande partie des monstres ont été repoussés par le nouvel ordre des 3 clans qui se sont unis dans une même voix et ont fondé la cité de Gadora.

Gadora : la cité des sauvageons

La première cité que les 3 clans ont décidé de fonder suite à l’apparition des 3 piliers il y a 10 ans.

On l’appelle cité, mais en réalité il n’y a quasiment aucune structure urbaine dans cette zone. Les sauvageons n’ont pas changé leurs préceptes même après s’être regroupés.

Le lieu accueille les 3 clans principaux de la jungle où chacun apporte son savoir et sa culture.

Les monstres de Gadora

Les monstres de la jungle se regroupent en différentes tribus, on en dénombre 3 :

  • Les enfants de la Horde : des orques qui honorent la légende de l’ancien maître de guerre qui avait crée la Horde.
  • Le clan des haches brisées : des orques qui adorent le métal et les armes.
  • Clan des fauves : regroupement de lycanthropes sauvages.

Depuis l’unification des Terres sauvages par les 3 clans et l’arrivée massive des Zakanriens fuyant leur royaume, les monstres de Gadora n’ont plus de territoire à proprement parler.

Nouvel Havre

C’est ainsi que l’on nomme le village fondé par Haku le libérateur au nord de la jungle de Gadora. Il est peuplé majoritairement d’anciens esclaves en quête d’une seconde chance. Guidé par les membres des 3 clans, les habitants ont su s’installer tout en respectant les dogmes de la jungle et des anciens habitants.

Le village continue de grandir car de plus en plus de Zakanrien fuient la guerre du Nord et souhaitent seulement vivre en paix.

Royaume vert

L’un des rares endroits que l’on peut nommer « Royaume » dans les Terres sauvages. Il s’agit de royaume vert ou la terre des elfes. On ne sait vraiment la limite de ce royaume ni ce qu’il y a exactement à l’intérieur.

Certains explorateurs ou membres des trois clans qui ont eu la chance de pénétrer dans la cité elfique, de gré ou de force, ont tous témoigné la même chose. Un lieu féerique où l’architecture et la nature ne font qu’un. Un royaume majestueux où le temps semble s’être figé à jamais.

Les elfes sont considérés comme les protecteurs de la jungle. Excellents rôdeurs, ils criblent généralement leurs ennemis des flèches de leurs arcs. Ou bien ils viennent gracieusement vous tailler en pièces au corps à corps avec leurs lames étranges. Ce peuple reste un mystère pour les Humains. Ils ont toujours été neutre durant les conflits opposant humains et monstres.

Mont Venteux

Le plus haut pic des Terres sauvages, il s’agit également du lieu où l’humanité a gagné contre les forces monstrueuses et ainsi débuté l’âge des Hommes.

Le lieu est un champ de désolation où la terre a été souillée du sang de tous les monstres et humains qui ont combattu il y a de cela plus d’un millénaire. Aucune végétation n’oserait pousser dans cette zone.

On peut croiser des chercheurs de trésors ou des pillards qui souhaitent retrouver des objets datant de l’âge du chaos pour potentiellement faire fortune. On ne sait jamais ce que peut renfermer la terre du passé.